Newsletter n° 167

<< Retour
Le Vélo à Assistance Electrique porte l'essor du marché du cycle

Doublement du volume de VAE vendus

Il s’est ainsi vendu deux fois plus de VAE l’an dernier qu’en 2016. Le “bonus VAE”, une aide de l’État de 200 € pour l’achat d’un vélo à assistance électrique, « a créé un effet de levier très important pour le marché du vélo en 2017, beaucoup plus en termes de médiatisation qu’en termes financiers : tout à coup, l’intérêt du vélo à assistance électrique a été porté à la connaissance des Français », explique Jérôme Valentin, coprésident de l’Union sport & cycle et président de Cycleurope Industries (Peugeot Cycles, Gitane, Bianchi…). La refonte par le gouvernement Philippe de ce dispositif, effective au 31 janvier dernier, a certes eu pour effet de ralentir la croissance des ventes. Mais “dès que les magasins auront écoulé leurs stocks, les ventes repartiront sur des hausses à deux chiffres », déclare Jérôme Valentin, qui argumente : « La comparaison avec les pays voisins confirme le potentiel du marché français du VAE. En France, le VAE représente moins de 10 % des volumes vendus, contre 45 % en Belgique et 19 % en Allemagne, où on estime qu’il pourrait monter jusqu’à 35 % à terme…  En termes d’usages, le modèle de demain est celui où l’on choisira son mode de transport – vélo traditionnel, VAE, trottinette, etc. – en fonction de ses besoins ».  S’agissant des pratiques loisirs et compétitives, le marché du VTT-AE a également profité de cette dynamique avec 35 340 unités vendues. « Le VAE rend la pratique sportive plus accessible et augmente le nombre de pratiquants », complète André Ghestem, président de la Commission Cycle de l’Union sport & cycle et Directeur Général France de Shimano. « Il a aussi pour effet d’accroître le panier moyen et de stimuler les ventes d’articles à valeur ajoutée, avec un effet d’entraînement sur les accessoires et composants, où la demande se porte sur des produits de qualité. »

 

Tous les circuits de distribution en profitent

 

 

Porté par le phénomène VAE, l’ensemble des circuits de distribution affichent des résultats en hausse en 2017. En attente de conseil et de services sur des produits à forte valeur ajoutée, nécessitant des compétences de plus en plus techniques, les consommateurs se sont néanmoins largement tournés vers les détaillants spécialisés et les enseignes multisport qui restent les poids lourds du marché. Les détaillants spécialisés réalisent 55 % du chiffre d’affaires global et 77 % sur le seul segment VAE. « Les magasins se sont très vite adaptés à intégrer cette quatrième grande famille de vélo, après VTT, Route et Loisir », commente Denis Briscadieu, PDG CycleLab, vice-président de la commission cycle UNION sport & cycle. En volume de vélos vendus (toutes catégories confondues), ce sont les enseignes multisports qui réalisent les performances les plus importantes, avec 64 % de part de marché. Il convient également de noter la progression significative des acteurs de l’internet dont la part de marché atteint 8 % du chiffre d’affaires, en hausse 22 %, dans un contexte général où la distribution devient de plus en plus omnicanale.

 

 

Sources : filièressport.com

 

S'inscrire à la newsletter