Newsletter n° 173

<< Retour
Véhicule électrique : Les annonces du Président Macron aux constructeurs



Airbus des batteries

En décembre dernier, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Peter Altmaier, ministre fédéral allemand des Affaires économiques et de l’Energie, on signé un engagement afin d’accroître les capacités industrielles de leurs territoires au service de l’UE. Dans le cadre de ce pas vers le programme dit « Airbus des batteries » qui vise en particulier à soutenir une filière européenne de production d’accumulateurs plus vertueuse pour l’environnement et la santé publique, et à s’assurer la disponibilité des packs nécessaires au développement de la mobilité électrique, l’Allemagne avait annoncé une enveloppe d’un milliard d’euros.

700 millions

Bruno Le Maire n’avait alors pas avancé de chiffres, mais avait promis que la France consacrerait également des fonds importants. Hier soir, devant les constructeurs en automobiles, Emmanuel Macron a complété les propos du ministre de l’Economie et des Finances : Ce sont 700 millions d’euros que l’Etat français va mettre sur la table sur 5 ans pour l’Airbus des batteries. « En tant que président de la France, je ne peux pas être satisfait d’une solution où 100% des batteries de mes voitures électriques sont produites en Asie », a-t-il justifié, rappelant que le programme se concrétisera par l’ouverture d’usines de fabrication d’accumulateurs dans les 2 pays.

1 million de VE pour 2022

Le dîner de l’OICA a été l’occasion de rappeler un objectif pour 2022 : 1 million de véhicules électriques et hybrides rechargeables sur les routes et dans les rues françaises. Même si les nouvelles immatriculations de voitures particulières électriques ont presque doublée en janvier 2019, par rapport au même mois de l’année dernière, la courbe lissée est encore bien loin d’épouser la trajectoire idéale. Voilà pourquoi Emmanuel Macron a confirmé et annoncé des mesures pour la redresser : maintien sur plusieurs exercices et jusqu’à nouvel ordre du bonus gouvernemental de 6.000 euros à l’achat d’une voiture particulière électrique neuve, avantages à l’utilisation des VE à mettre en place par les collectivités locales dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités (stationnement gratuit, circulation dans les voies réservées d’ordinaire aux bus et taxis, etc.), assouplissement de la législation afin de favoriser les initiatives des employeurs pour la mobilité électrique (recharge, conversion de flottes, revente aux salariés, etc.), accélération du développement des VE dans le parc des administrations françaises, ouverture en mai prochain du site Internet jechangemavoiture.gouv.fr.

Recharge

Le développement de la mobilité électrique passe impérativement par un réseau de recharge efficace et harmonieusement réparti sur le territoire. Emmanuel Macron a donc également présenté devant les constructeurs les pistes que le gouvernement va suivre en ce sens : maintien du programme Advenir pour bénéficier d’aides financières à l’installation de bornes, diffusion d’une carte des stations de recharge ouvertes dans l’espace public, obligation de prise en compte par les réseaux des exigences en matière d’itinérance et d’interopérabilité, abaissement à 3 mois du délai de réponse maximum des copropriétés aux demandes en installation de bornes formulées par les habitants.

 

Sources : avem.fr

Actualités

S'inscrire à la newsletter