Newsletter n° 183

<< Retour
Les véhicules électriques au cœur des intentions d’achat des automobilistes

Internationale, l'enquête "Mobility Monitor 2019" menée par Ipsos et LeasePlan a permis de sonder près de 4 000 personnes dans 16 pays. Elle s'est notamment penchée sur l'appréciation du véhicule électrique et sur les freins persistants à son adoption.

Dans les conclusions de son étude, LeasePlan souligne la forte augmentation de la perception « très positive » autour du véhicule électrique. Si 61 % des sondés indiquent être favorables à la mobilité « zéro émission », près de la moitié déclarent que leur opinion vis-à-vis du véhicule électrique a « évolué favorablement » au cours des trois dernières années.

A l'échelle européenne, les conducteurs portugais, turcs et grecs sont les plus positifs. En France, 48 % des sondés indiquent avoir une image « très positive » de la voiture électrique et 41 % estiment en avoir une perception plus positive au cours des trois dernières années.

 

Des intentions d'achat en forte hausse

 

Au-delà de l'image positive, les intentions d'achat de voitures électriques sont également bien supérieures aux précédents sondages. Parmi les sondés envisageant d'acquérir un véhicule en location longue durée au cours des cinq prochaines années, 40 % ont déclaré vouloir choisir une voiture électrique. Au-dessus de la moyenne des pays interrogés, la France arrive à un taux de 44 %.

Un intérêt pour la solution électrique motivé par des avantages de plus en plus évidents. Parmi les sondés envisageant de passer à l'électrique, 43 % évoquent les émissions de Nox réduites (33 % en France) et 60 % le coût global de fonctionnement plus faible (36 % en France).

 

L'enjeu de la recharge au cœur des préoccupations

 

Si le prix d'achat reste cité par 61 % des sondés n'envisageant pas de passage à l'électrique, la problématique de l'infrastructure de recharge est également mise en avant dans la plupart des pays. 51 % des personnes interrogées se sont ainsi montrées préoccupées par le manque de bornes de recharge sur l'espace public tandi qu'ils sont 42 % à penser cela en France.

A l'échelle des 16 pays interrogés, le manque d'autonomie - supposée - demeure aussi un frein pour 45 % des sondés n'envisageant pas de passer à l'électrique. Les Français semblent toutefois moins sensibles à cette problématique puisqu'ils ne sont que 13 % à la citer.

 

« Notre étude Mobility Monitor 2019 montre que la demande du public en matière de mobilité zéro émission devance le nombre d'infrastructures dédiées aux véhicules électriques actuellement disponibles » alerte Tex Gunning, CEO de LeasePlan. « Nous devons y remédier dès maintenant. La Commission européenne, les gouvernements et les autorités locales doivent passer la vitesse supérieure et agir pour répondre à la demande des citoyens en matière de mobilité zéro émission, en investissant dans des infrastructures de recharge paneuropéennes à grande échelle. Seule une action collective, résolue et rapide nous permettra de remporter le combat contre le changement climatique et d'améliorer la qualité de l'air en milieu urbain ».

 

Crédits illustrations : LeasePlan

Sources : Avere-France

S'inscrire à la newsletter